Travailler un jour férié quels droits et devoirs ?

Publié le 08-06-2018 8:29

Un salarié qui travaille un jour férié comme par exemple le 08 mai peut percevoir une majoration de salaire si sa convention collective de travail le prévoit !

 

Le Code du Travail désigne 11 fêtes légales considérées comme des jours fériés : Le 1er Janvier,  le lundi de Pâques,  le 1er Mai,  le 8 Mai,  l’Ascension,  le lundi de Pentecôte,  le 14 Juillet,  l’Assomption,  la Toussaint,  le 11 Novembre et  le jour de Noël.

 

En tant qu’employeur vous pouvez demander à vos salariés de travailler un jour férié sauf pour les moins de 18 ans et le 1er mai (à l’exception de certains secteurs d’activité hôtelier, transport, hospitalier….).

 

Si le jour férié tombe un jour habituellement non travaillé, dans ce cas les salariés ne peuvent prétendre à un jour de congé supplémentaire.

 

Sauf dispositions conventionnelles plus favorables, les jours fériés travaillés n’offrent aucune majoration de salaire sauf le 1er mai pour lequel le salarié perçoit une indemnité égale au montant de ce salaire en plus de son salaire.