Pharmaciens d’officine : certaines prestations de conseil sont encadrées !

Publié le 12-10-2018 7:16

Le Gouvernement devait préciser dans quelles conditions un pharmacien d’officine peut proposer des conseils et prestations destinés à favoriser l’amélioration ou le maintien de l’état de santé des personnes. C’est désormais chose faite. Que faut-il savoir ?

Comment proposer des conseils destinés à favoriser l’amélioration ou le maintien de l’état de santé des personnes ?

Dans le cadre de la mission de conseils dévolue aux pharmaciens d’officine, destinée à favoriser l’amélioration ou le maintien de l’état de santé des personnes, le Gouvernement vient de préciser qu’un pharmacien d’officine peut :

  • mettre en place des actions de suivi et d’accompagnement pharmaceutique (sauf opposition du patient, les préconisations qui en résultent sont formalisées et transmises au médecin traitant) ; ainsi :
  • ○ il prévient la iatrogénie médicamenteuse (la iatrogénie médicamenteuse désigne les effets indésirables provoqués par les médicaments) ;
  • ○ il garantit le bon usage des médicaments et le suivi de l’observance en procédant à l’analyse des informations relatives au patient et à l’ensemble de ses traitements ;
  • mettre en place des actions de prévention et de promotion de la santé parmi les domaines d’action prioritaires de la stratégie nationale de santé ;
  • participer à des actions d’évaluation en vie réelle des médicaments, des dispositifs médicaux et de l’innovation thérapeutique en collaboration avec les autorités sanitaires ;
  • participer au dépistage des maladies infectieuses et des maladies non transmissibles ;
  • participer à la coordination des soins en collaboration avec l’ensemble des professionnels concourant à la prise en charge du patient dans le respect de son parcours de soins coordonné par le médecin traitant.

Lorsqu’il propose des conseils et prestations destinés à favoriser l’amélioration ou le maintien de l’état de santé des personnes, le pharmacien doit respecter la confidentialité des échanges avec le patient. Pour cela, il doit disposer de locaux permettant un accueil individualisé.

Source : Décret n° 2018-841 du 3 octobre 2018 relatif aux conseils et prestations pouvant être proposés par les pharmaciens d’officine dans le but de favoriser l’amélioration ou le maintien de l’état de santé des personnes

Pharmaciens d’officine : certaines prestations de conseil sont encadrées ! © Copyright WebLex – 2018