Grève des transports : quelques idées pour aller travailler

Publié le 05-07-2018 8:30

La grève entraine des perturbations dans le quotidien des salariés. Est-ce qu’un licenciement peut être envisagé dans le cas d’absence ou de retard répétés à cause des grèves ?

 

Un salarié absent ou en retard du fait de la grève ne commet pas une faute. L’employeur ne peut donc pas le licencier. Cependant le salarié doit pouvoir prévenir de ses absences.

 

Ces absences ne sont pas rémunérées en règle générale (sauf Convention ou accord plus avantageux). Le salarié peut toutefois avec l’accord de son employeur, poser un RTT ou un jour de congé.

 

Le télétravail peut palier également à cette absence. Il permet de réaliser tout où partie de ses tâches en dehors de son domicile. De plus, depuis les Ordonnances Macron, le recours au télétravail a été assoupli. Un simple accord écrit suffit.

 

Enfin le co-voiturage ou l’organisation de transport par l’employeur peut être également une solution alternative au problème des grèves de transport.

 

Il ne faut pas hésiter à communiquer dans les entreprises pour permettre à chacun de s’organiser !